A+   A-

 

le grand meaulne
yzeure
Programme

 

Projet de logements conçus avec une démarche participative

30 logements HLM locatifs regroupés en cinq sous-ensembles autour de placettes d’accueil en relation avec un grand mail qui relie l’ensemble.

Fiche technique

 

Maître d’ouvrage

Office départemental d’HLM de l’Allier

Début d’étude : 1983

Livraison : 1988

Chef de projet : Bernard Kohn, Dominique Tessier Nika Jannin, Jean Pierre Vaysse

Programmation : Yves de Lagausie (animation des ateliers d’habitants)

Bureau d’étude : André Mizrahi

Gros oeuvre : Entreprises séparées

yzeure1 Yzeure1 Yzeure1 Yzeure4 Yzeure5

 

Projet

 

A Yzeure, dans l’Allier, un projet de 30 logements locatifs a été réalisé à 500 mètres de la mairie, en périphérie est de Moulins.

Les logements répondent à trois critères essentiels :
• Intégrer harmonieusement le projet dans un cadre urbain agréable,
• présenter un caractère social d’un coût accessible,
• être de bonne qualité et répondre par leur conception aux besoins et goûts des futurs habitants.

La mise en place d’un atelier d’habitants vise à prouver que l’acte de bâtir est par essence oeuvre collective.

Penser un ensemble au cadre dans lequel on peut vivre pour s’y retrouver mieux ensemble demain…

Réalisation

 

Un atelier des habitants s’est réuni deux fois par mois pendant quatre mois, animé par Yves Delagausie.

Après une série de plans réalisés avec les habitants, Bernard Kohn a conçu le plan d’ensemble en répartissant les groupes de voisinage de part et d’autre d’un petit mail planté axé sur un projet de kiosque servant de local commun, en fond de perspective.

Le projet n’a qu’un étage, une trame de 4 x 5 mètres permet de couvrir un séjour ou deux chambres.

Cette trame se prolonge à l’extérieur par des portiques destinés à être recouverts de plantes grimpantes.

Les habitations sont situées au-dessus de leurs garages, ce qui leur permet de s’ouvrir largement sur des terrasses.

Les cinq groupes d’habitations forment des îlots autour de petits espaces verts structurés par les portiques.

Trente ans après l’installation des locataires, quels constats ?
• le mail qui devait être un espace de jeux et de rencontre, n’a été planté que d’un seul côté, et est occupé de l’autre côté par un stationnement linéaire,
• le local collectif résidentiel n’a pas été réalisé,
• les travaux d’entretien n’ont pas été faits,
• l’Office départemental d’HLM de Moulins ne s’est pas réellement investi dans le projet, et pourtant la loi fait obligation à toute société d’HLM de consacrer une part des loyers aux travaux de rénovation…